الأعمال الإنسانية

تروم الأعمال الإنسانية التي تقوم بها مؤسسة محمد الخامس للتضامن، تقديم دعم مباشر وآني للأشخاص المتواجدين في وضعية صعبة، من جراء الكوارث الطبيعية

تفاصيل

الأعمال الاجتماعية

تهدف الأعمال الاجتماعية التي تقوم بها مؤسسة محمد الخامس للتضامن، إلى تحسين وتقوية البنيات

تفاصيل

التنمية المستدامة

تشكل التنمية المستدامة لبنة أساسية في مجال تدخلات مؤسسة محمد الخامس للتضامن.

تفاصيل

Jeunes

Les actions de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, malgré leur diversité, sont inscrites dans le cadre d’une stratégie programmée qui s’enrichie d’année en année par le retour d’expérience sur près de 700 centres sociaux et une multitude de programmes humanitaires et de développement durable financés selon des règles objectives qui intègrent les besoins identifiés, le contrôle de l’exécution et l’évaluation d’impact. (Voir résultats à fin 2009 en annexe)

 Les différents plans d’actions réalisés ont focalisé sur des priorités où le soutien à la scolarisation, à la formation et à l’éducation des jeunes occupe une place importante, visant à les protéger contre la déviance et à contribuer dans leur développement intellectuel et physique et ce, à travers le soutien scolaire, l’animation culturelle et sportive et la formation dans diverses disciplines.

Par ailleurs la Fondation a développé depuis 2005 une nouvelle approche conçue sous forme de programmes intégrés axés  sur le renforcement des capacités propres des jeunes à entreprendre leur insertion socioprofessionnelle.

Projet après projet, cette approche a confirmé sur le terrain le rôle déterminant de la formation qualifiante dans l’atteinte des objectifs de l’insertion des jeunes et a constitué un apport majeur en matière de soutien aux jeunes d’une manière générale.
Parmi les projets phares qui ont mis en exergue ce choix stratégique, il y a lieu de citer :

  • La Construction de 9 centres de formation professionnelle mixte d’une capacité de 2.150 bénéficiaires / an, délivrant des formations adaptées aux capacités des jeunes, notamment handicapés et aux spécificités économiques de la région concernée. Ces centres sont gérés par l’Office de Formation Professionnelle et de Promotion du Travail à Rabat, Casablanca, Settat, Agadir, Oujda, Fès, Marrakech, Tanger et Chefchaouen.
  • Le Centre de Formation Agricole à Biougra (Province de Chtouka Aït Baha),  qui apporte un soutien aux jeunes de la région (600 jeunes par année) en leur assurant une qualification par apprentissage des métiers agricoles pour une meilleure insertion dans le milieu socioprofessionnel. Le centre assure aussi un appui au secteur agricole régional, représenté par ses diverses coopératives, exploitations agricoles et professionnels, à travers la formation continue au profit des jeunes ouvriers et ouvriers spécialisés.
  • Le  Centre de Formation et de Qualification des Jeunes dans les Métiers de l’Artisanat  à Fès,  qui  assure aux jeunes une qualification professionnelle adaptée à la réalité socioéconomique du secteur de l’artisanat principalement à travers le mode de formation par apprentissage. Un autre centre similaire est en construction à Marrakech.
  • Le Centre de Formation dans les Métiers de la Pêche à Md’iq. Il est destiné à assurer une formation qualifiante dans les métiers de la pêche aux marins pêcheurs de la région ainsi que leur formation continue et leur alphabétisation.

Par ailleurs les actions de la Fondation au profit des jeunes c’est aussi :
Le soutien à la scolarisation et renforcement des acquis des jeunes

  • Distribution de livres, d’articles scolaires et de cartables aux enfants démunis
    • Nombre de bénéficiaires : 265.000 / an
    • Coût : 47 millions de dirhams
  • Programme SANABIL : distribution de tenues vestimentaires et denrées aux enfants scolarisés des zones montagneuses
    • Nombre de bénéficiaires : 75.000
    • Coût : 27 millions de dirhams
  • Soutien matériel et financier des associations actives en faveur de l’enfance
  • Soutien des programmes associatifs en matière d’éducation non formelle en milieu rural
    • Classes d’alphabétisation
    • Classes d’éducation non formelle.
  • Soutien à la scolarisation de la jeune fille rurale par la réalisation de foyers de jeunes filles mitoyens des établissements scolaires et dotés d’encadrement éducatif.
    • Nombre de foyers : 54
    • Nombre de bénéficiaires : 5.500 / an
    • Coût : 150 millions de dirhams
    • En cours de réalisation : 7 foyers
  • Construction d’internats dans les établissements scolaires publics
    • Nombre d’internats : 8
    • Bénéficiaires : 500 / an
    • Coût : 14 millions de dirhams
  • Construction de 9 maisons d’étudiants universitaires démunis à Oujda, Fès, Meknès, Rabat, Salé, Casablanca, Marrakech et Agadir.
    • Bénéficiaires : 2.000 / an
    • Coût : 94 millions de dirhams
  • Construction d’établissements scolaires remis au ministère de l’éducation nationale.
    • Nombre d’établissements : 3
    • Coût: 27,5 millions de dirhams.
  • Construction de la première école communautaire au Maroc, à Trarid, Bouarfa. Cette école permettra aux enfants des familles nomades de suivre leur enseignement primaire avec un hébergement conforme aux normes des collèges, en leur évitant ainsi qu’ils subissent les contraintes de transhumance des parents.

Le programme multidisciplinaire en faveur des jeunes handicapés

  • Soutien matériel et financier des associations actives au profit des handicapés: plus de 20 millions de dirhams.
  • Construction de centres de formation au profit des non voyants, délivrant les programmes du ministère de l’éducation nationale, à Fès, Meknès, Taroudant et Marrakech.
    • Nombre de bénéficiaires : 500 / an
    • Coût : 500 millions de dirhams
  • Contribution au renforcement et élargissement du Programme National d’Intégration des Enfants Handicapés dans la Scolarisation : 3 millions de dirhams
  • Adoption d’un programme spécifique aux enfants handicapés mentaux par la réalisation d’un centre national : Centre National Mohammed VI des Handicapés de Salé. Le centre offre des services sanitaires, éducatifs et sportifs aux bénéficiaires et vise à créer des annexes dans différentes régions dont la première se situe à Safi.
    • Coût : 83 millions de dirhams

La réalisation d’espaces d’épanouissement des jeunes en matière culturelle, artistique et sportive, en insistant sur la création de réseaux associatifs pluridisciplinaires dédiés.

  • Construction de 53 complexes socioéducatifs disposant de :
    • Espaces culturels
    • Bibliothèques
    • Salles multimédias
    • Ateliers de formation professionnelle
    • Ateliers de théâtre, de peinture, de musique et de cinéma
    • Espaces sportifs
  • Construction de 40 espaces sportifs dans les quartiers populaires.

 


Fermer