actions humanitaires

Les actions humanitaires réalisées par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité sont destinées à apporter un soutien direct et ponctuel

DETAILS

Actions sociales

Les actions sociales de la Fondation Mohammed V ont pour objectif d’améliorer et de renforcer les structures qui :

DETAILS

Développement durable

Le développement durable est une des composantes les plus importantes dans le champ d’action de la Fondation Mohammed V

DETAILS
banniere
AccueilDiscours Royaux › Message royal adressé à l’ECOSOC

Message royal adressé à l’ECOSOC

Oujda, 05-07-2006

Louange à Dieu; La paix et la prière sur le Prophète; Sa famille et Ses compagnons

Monsieur le Président

Honorables délégués

Mesdames et Messieurs

Je souhaite tout d’abord remercier vivement, en cette heureuse occasion, tous ceux et toutes celles qui ont contribué à l’organisation de cette réunion qui s’inscrit dans le Segment  de Haut Niveau du Conseil Economique et Social des Nations Unies.

Je tiens à les féliciter et tout particulièrement Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies, pour nous avoir convié à une si précieuse initiative, objet de notre rencontre, afin de prendre part à une action prometteuse et concrète conformément à ce qui est la noble et audacieuse ambition inscrite dans la Charte de l’Organisation Mondiale, et à sa finalité sociale formulée notamment depuis le sommet du Millenium, d’assurer l’avenir de l’humanité dans la paix, la solidarité et la prospérité de tous.

Je ne puis donc que réitérer le ferme engagement qui a toujours été celui du Royaume du Maroc au sein des multiples instances de l’ONU, d’apporter le soutien nécessaire aux actions vouées à la paix et au développement, comme il importe de vous exprimer solennellement aujourd’hui, Mon entière adhésion au noble objectif énoncé par les promoteurs de cette initiative.

Le thème choisi: «Sports comme moyen de soutenir le développement économique local et la création d’emplois» constitue, à n’en point douter, un créneau d’approfondissement de l’objectif général de l’emploi et il importe donc de mobiliser toutes nos forces communes pour le concrétiser et le pérenniser.

J’apporte donc l’appui à une si heureuse initiative qui unit utilement les forces publiques ou privées - quelles qu’en soient les formes d’organisation et les finalités – pourvu qu’elles oeuvrent à faire du sport une utilisation efficace et continue, pour réaliser plus d’emplois et à le mobiliser davantage afin d’être le vecteur d’un développement durable au sein de nos sociétés, comme au niveau mondial.

A l’appui de l’assertion en faveur d’impératifs efforts conjoints à consentir, se trouve Mon intime conviction et les actions que le Maroc n’a de cesse lui-même testé et continue de le faire dans ce domaine, toutes forces sociales nationales confondues: l’Etat et ses prolongements, notamment décentralisés, les ONG de la Société civile assurées d’un appui du système productif et enfin la recherche de partenariats conséquents à l’échelle régionale et internationale, inter-étatiques ou autres, dont l’ONU s’est largement constituée en régulateur actif.

Certes, le développement des sports au Maroc et ses réalisations mérite pour la circonstance, une brève évocation en tant qu’illustration de ce qui fait espérer, et, par effet d’émulation collective, augurer que la synergie recherchée, dans nos intentions et dans nos actions communes, peut se réaliser.

Pour Ma part, J’assure votre réunion de l’adhésion pour ce projet qui sied parfaitement à ce que le Maroc entreprend déjà avec détermination et nourrit d’en partager l’expérience dans le cadre de cette initiative qui allie la préoccupation économique de l’emploi à la finalité sociale d’insertion et d’équité.

J’ai personnellement et constamment formulé de tels desseins sociaux, des plus légitimes, des plus ambitieux et des plus nobles, dont Je nourris ardemment l’accomplissement pour le peuple marocain, particulièrement pour sa frange jeune et plus spécifiquement encore pour ses catégories les plus défavorisées, les plus démunies ou celles vivant en état de précarité continue.

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité en est la plus illustre démonstration dont l’intégration des jeunes est une préoccupation constante puisqu’une diversité de centres équipés qu’elle édifie, bénéficie, depuis sa création, à certaines associations actives de la société civile et à des acteurs locaux dans le domaine de la promotion et de l’insertion des jeunes, par la  formation professionnelle, par l’action de proximité dont le sport, le loisir et la culture constituent des segments dorsaux.

L’implication de telles instances, comme la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, nécessairement adaptées à soutenir un programme d’action d’envergure et surtout à mobiliser, dans la synergie, tous les acteurs sociaux concernés, ne saurait aucunement se faire sans une politique publique sociale solidaire très homogène et à laquelle tous adhèrent, dans un élan constant de mobilisation générale, aux niveaux local et national.

Aussi, l’Initiative Nationale de Développement Humain, que j’ai lancée depuis plus d’une année, fédère et cimente en réalité les  actions sectorielles programmées, telles que le sport et la jeunesse, car il s’agit d’une politique publique d’encadrement social d’envergure, constituant ainsi la matrice d’une relance du développement durable au centre de laquelle se place la primauté de la ressource humaine.

Une politique sociale sectorielle donnée, telle que nous la recherchons tous dans des projets identifiés, ne saurait à son tour se départir d’autres politiques publiques sectorielles avoisinantes, car leur complémentarité assure la mobilisation sociale recherchée et lui procure l’appui matériel nécessaire, puisque le développement  est pertinemment global.

La vision sectorielle, si pertinente soit-elle, ne saurait s’auto-suffire, ni dans ses postulats ni dans ses finalités, et donc doit se justifier par la vision globale cohérente et se définissant toujours à hauteur d’homme dans ses besoins fondamentaux, visant à assurer à Mes concitoyens le logement décent, le système éducatif probant, un état sanitaire satisfaisant et une source de revenu digne par le travail.

Depuis que la volonté Divine M’a mis à la tête de Mon cher Pays, Je n’ai cessé d’oeuvrer pour assurer dans ce sens, un développement harmonieux et équitable et d’asseoir les conditions d’une économie prospère fondée  sur l’équité sociale et mue par la finalité éthique.

J’ai toujours considéré, dans cette vision globale, que le sport est un élément fondamental pour le développement et J’ai toujours porté un intérêt particulier aux actions menées à ce niveau autant par l’Etat que par les autres acteurs et notamment les ONG, tant au niveau national que régional et international comme le prouvent les récentes activités organisées au Maroc, pour ne citer que le Congrès Africain des jeunes leaders ou la réunion des programmes «Special Olympics»pour la région MENA qui œuvre pour la promotion: des sports pour personnes handicapées.

J’ai toujours fait Mienne, la philosophie qui sous-tend l’éthique relative au sport: que le sport a un impact important autant sur la constitution physique des individus que sur leur ouverture d’esprit. Il favorise l’acquisition de l’esprit d’équipe, l’ouverture sur l’autre, l’incitation à l’émulation et à la compétition saine… Le sport est également un facteur d’insertion des jeunes, car il permet la prévention des déviances, l’occupation enrichissante des loisirs, comme il participe activement à l’amélioration des cursus éducatifs des enfants et des jeunes.

Le sport a certainement un impact direct sur l’emploi, par les perspectives de développement des infrastructures qui lui sont dédiées, des ressources humaines d’encadrement, par la création d’unités de production en liaison avec le sport, qui développent des ressources et des savoir-faire  incontestables, et par l’effet d’entraînement permettant la contribution au développement économique des nations.

A ce titre, le binôme capital formation/emploi spécialement voué à l’objectif du sport productif d’emplois, mérite de retenir davantage de nos efforts déployés dans nos systèmes éducatifs. La précocité des choix chez l’enfant en faveur du sport, comme à d’autres professions futures, est à encourager vivement.

Mais nous ne pouvons réussir que si la démarche de développement du sport, intègre dans sa vision la participation et la proximité à tous les stades de la vie sociale. Ce sont là les orientations que J’ai données à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité qui a lancé un programme ambitieux de réalisation d’infrastructures sportives dans les quartiers et dans les centres sociaux que la Fondation a réalisé à travers le Royaume.

Aussi est-il opportun de réaffirmer  que le Royaume du Maroc accueille favorablement  la proposition présentée par la Fondation «Give them a hand» et la Fondation «XL Generation» de lancer le programme  «World Sports Alliance» en vue de faire du sport un moteur pour l’éducation des enfants et adolescents à travers le monde et par là, soutenir la réalisation des Objectifs de Développement du Millénaire.

En souhaitant plein succès à vos travaux, Je vous exprime à nouveau l’intérêt que J’attache à la World Sports Alliance projetée et la disposition du Maroc à contribuer aux discussions pour la mise en œuvre de cette louable initiative dans le cadre du Conseil Economique et Social des Nations Unies.

Wassalamou  alaikoum  warahmatoullahi  wabarakatouh


Fermer