actions humanitaires

Les actions humanitaires réalisées par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité sont destinées à apporter un soutien direct et ponctuel

DETAILS

Actions sociales

Les actions sociales de la Fondation Mohammed V ont pour objectif d’améliorer et de renforcer les structures qui :

DETAILS

Développement durable

Le développement durable est une des composantes les plus importantes dans le champ d’action de la Fondation Mohammed V

DETAILS
AccueilEvenements › Sa Majesté le Roi pose la première pierre d’un centre de prise en charge de jeunes souffrant de conduites addictives à Fès.

Sa Majesté le Roi pose la première pierre d’un centre de prise en charge de jeunes souffrant de conduites addictives à Fès.

Mardi 12 mars 2013

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé le mardi 12 mars, au quartier Doukkarate, à Fès, à la pose de la première

pierre d’un centre de prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.

A cette occasion, le Souverain a suivi une présentation du projet de construction de la Maison de l'enfant au Centre Hospitalier Universitaire Hassan II de Fès.

La Maison de l’enfant a été conçue à l’instar des centres similaires réalisés par la Fondation à Rabat, Casablanca et Oujda. Elle constitue ainsi un espace de soutien socioéducatif et de formation pour les enfants hospitalisés pour une longue durée, leur permettant de mieux traverser l’épreuve de la maladie.

La maison de l’enfant a pour objectifs de permettre à l’enfant malade de renouer avec ses activités sociales et culturelles, de rétablir les liens matériel et symbolique avec le monde extérieur, d’avoir un accès libre et autonome aux loisirs et à la culture et de continuer le processus de scolarisation.

Construite au sein de l’enceinte du CHU Hassan II de Fès, sur une superficie de terrain de 1.000 m², la maison de l’enfant dispose d’un espace de convivialité et de rencontre, d’un espace de communication et affichage, d’un atelier d’arts plastiques, d’une salle multimédia, d’une salle de musique, d’une salle de projection, d’une salle de jeux, d’une direction et d’une kitchenette.

La maison de l’enfant est réalisée pour un coût estimé à 3,5 millions de dirhams, financés entièrement par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité. Elle sera confiée pour gestion, dans le cadre d’un partenariat avec le Ministère de la Santé et le CHU de Fès, à l’association l’Avenir.

La construction du centre de prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives s’inscrit dans le cadre du programme national mis en œuvre sur Hautes Instructions Royales par la Fondation, en partenariat avec le département de la Santé et le ministère de l’Intérieur, visant à lutter contre la consommation de drogues et différents stupéfiants surtout par les jeunes. Le centre développera, à l’instar des projets similaires réalisés par la Fondation dans d’autres villes du Royaume, des actions qui portent sur la sensibilisation et la prévention contre l’usage des stupéfiants, l’implication des familles dans les actions de prévention et la prise en charge médicale et sociale des personnes souffrant d’un comportement addictif. Il aura également comme objectifs, la réinsertion sociale des personnes concernées et l’encadrement et la formation des associations dans le domaine de la réduction des risques, notamment à travers la mise en œuvre et le développement du travail de rue avec les jeunes gens, les usagers jeunes et les jeunes en danger.

Le centre sera réalisé sur un terrain domanial au quartier Doukkarate. Il comportera un Pôle d’accompagnement social et de réduction des risques (abritant une réception, un hall d’accueil, un espace de convivialité, une salle de projection, une salle d’ergothérapie, une salle informatique, un atelier d’arts plastiques et expression théâtrale, une salle de réunions, un bureau associatif, un bureau unité mobile et un bureau d’administration), et un pôle médical (comportant des bureaux de consultation en médecine générale, en addictologie, des bureaux pour le psychologue et le psychothérapeute, une salle pour les usagers de la méthadone, une infirmerie et une salle de contrôle).

Le coût de construction du centre de prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives est estimé à 5 millions de dirhams, financés à parts égales entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et le Ministère de l’Intérieur.

La gestion du centre sera assurée en partenariat avec le Ministère de la Santé et l’Association Réduction des Risques, section de Fès.


Fermer